Biosécurité

biosécurité symbol

On sait depuis longtemps que l'exposition à des matières biologiques dangereuses (bactéries, virus, champignons, parasites, protozoaires, etc.) ainsi qu'à des matières biologiques potentiellement dangereuses (sang, lignées cellulaires mammaliennes), peut nuire à la santé des personnes, selon leur organisme et leur état de santé initial.

C'est pourquoi le gouvernement fédéral a chargé des ministères particuliers de surveiller l'utilisation de telles matières au Canada. La réglementation des agents anthropopathogènes incombe à Santé Canada, tandis que l'Agence canadienne d'inspection des aliments réglemente les agents zoopathogènes et les agents pathogènes des plantes. Les agents zoonotiques sont surveillés conjointement.

L'utilisation de telles matières dans les laboratoires d'enseignement et de recherche préoccupe aussi l'Université d'Ottawa, qui a mandaté le Comité de biosécurité et le BGR de veiller à ce qu'elles soient utilisées et éliminées en toute sécurité. Le programme de biosécurité est conçu pour aider les utilisateurs à minimiser les risques d'exposition. Il est géré par chef, Radioprotection et biosécurité, et par, inspecteur préposé aux règlements, Biosécurité.

Il importe de noter que certains domaines de recherche font l'objet d'une attention accrue vu la hausse des risques de terrorisme biologique et agricole. En conséquence, l'Université renforce actuellement son programme de biosécurité, mais tient à éviter d'alourdir inutilement la tâche des équipes de recherche.

Manuel de biosécurité

Manuel de biosécurité (to obtain a copy contact: bio.safety@uottawa.ca)

Table of Contents

  • Autoclaves
  • Agents biologiques
  • Biosécurité
  • Cabinets de biosécurité
  • Déversements
  • Evaluation des biorisques
  • Fluides corporels et sanguins
  • Gestion des déchets dangereux
  • Liste de vérification en biosécurité
  • Mesures de contrôle des infections
  • Niveaux de confinement
  • Précautions universelles
  • Techniques et technologie
  • Transport
Haut de page