Rayonnement optique incohérent

Les sources de rayonnement incohérent (lampes, DEL) peuvent produire une lumière dont la luminance est suffisamment élevée pour que les utilisateurs s’interrogent sur les dangers qu’elles présentent pour les yeux ou la peau. Parfois, le danger est évident, comme dans le cas des lampes à arc au xénon, et parfois non, comme pour les diodes électroluminescentes (DEL).

On utilise de plus en plus les DEL dans les expériences photochimiques (anglais seulement), car elles sont de plus en plus brillantes et monochromatiques, ce qui permet de réduire le coût et la complexité de ces expériences. Certaines DEL ont des caractéristiques semblables à celles des diodes laser [CIPRNI 2000], mais les caractéristiques de leur rayonnement sont différentes. Les dangers associés à ce rayonnement doivent être analysés de façon distincte, car ils concernent une gamme de longueurs d’onde plus étendue.

Les lampes à arc au xénon (Xe) sont des simulateurs de rayonnement solaire à large spectre, qui couvrent de nombreuses longueurs d’onde dangereuses pour les yeux et la peau. L’éclairement énergétique de ces lampes s’exprime parfois en suns (1 sun = 1 kW/cm2) et certaines des sources les plus brillantes du campus atteignent 1 000 suns.

Pour établir un programme de sécurité du rayonnement optique incohérent, il faut tenir compte des effets photobiologiques et des limites d’exposition pour ces sources. Ces sujets sont traités dans les pages qui suivent, de même que quelques exemples.

Haut de page