Questions les plus fréquentes

1.  Quelle est la politique?

A- L’Université d’Ottawa impose des exigences de Gestion du risque, stage clnique à tous les étudiantes et étudiants qui font un stage clinique.

B- Les organismes qui accueillent des stagiaires en formation clinique se réservent le droit de refuser l’accès aux étudiantes et étudiants qui ne satisfont pas à leurs exigences d’immunisation, de tests de dépistage et autres.

C- Le Bureau de la gestion du risque, en collaboration avec les facultés, a la responsabilité de s’assurer que chaque étudiante et étudiant se conforme aux exigences en matière de risque en milieu clinique.

D- Quiconque ne respecte pas la date limite fixée pour fournir au Bureau de la gestion du risque un dossier d’immunisation correctement rempli et signé s’expose à des frais de retard et même à l’annulation de son inscription aux cours et stages de formation clinique.

2.  Qu’arrive-t-il si je refuse de recevoir des vaccins ou de subir des tests de dépistage en raison de convictions personnelles ou de questions de principes?

Les exigences d'immunisation adoptées suivent les normes des protocoles de surveillance des hôpitaux ontariens (OHA/OMA). Les convictions personnelles et les questions de principes ne sont pas considérées comme des motifs valables pour obtenir une exemption des exigences. Si vous ne répondez pas aux exigences d’immunisation et de dépistage stipulées, l’organisme en sera informé et décidera s’il refuse de vous accueillir en stage. Un tel refus pourrait vous empêcher de satisfaire aux exigences de formation clinique de votre programme d’études.

3.  Peut-il y avoir des exceptions aux exigences d’immunisation et de dépistage?

Il peut arriver que certaines personnes ne puissent pas se conformer aux directives d’immunisation pour des raisons médicales (ex. grossesse, allaitement, allergies ou réactions antérieures). En pareil cas, il faut fournir une exemption pour raisons médicales signée par un médecin.

4. Comment compléter le formulaire « Dossier des exigences de stage clinique »?

Lisez soigneusement les instructions qui se trouvent sur le site Web du Bureau de la gestion du risque. On recommande fortement aux candidats et candidates de prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé dès que possible après la réception de leurs documents d’admission. Certains vaccins nécessitent plusieurs doses et les résultats de tests sérologiques (analyses sanguines) peuvent nécessiter plusieurs semaines d’attente. De plus, il peut être plus difficile d’obtenir un rendez-vous pendant l’été. Assurez-vous de joindre des copies des rapports sérologiques, un rapport de radiographie des poumons et tout autre document d’appui pertinent.

5.  Où puis-je obtenir mes preuves d’immunisation?

Vous pouvez trouver vos antécédents de vaccination parmi les documents que conservent vos parents, dans le dossier de vos visites à votre médecin ou à l’hôpital, dans votre dossier au bureau de santé ou dans votre dossier scolaire. Si vous avez fait vos études primaires ou secondaires à Ottawa, vous pouvez vous adresser à Santé publique Ottawa par téléphone au 613-580-6744, poste 24108, ou par courriel à immunization@ottawa.ca. Les déclarations verbales de vous-même ou de vos parents concernant les vaccins reçus et les maladies contractées ne sont pas acceptables comme preuve d’immunisation. Il est possible de recevoir à nouveau la plupart des vaccins à condition de respecter les règles de durée. Une fois votre dossier d’immunisation rempli, faites-en une copie pour vos dossiers, au cas où vous en auriez besoin plus tard.

6.  Que faire si mes preuves d’immunisation ne sont pas disponibles?

Si vous ne pouvez obtenir aucune preuve d’immunisation, le professionnel de la santé approbateur n’aura aucun document médical attestant vos antécédents de maladies infectieuses ou de vaccination. En pareil cas, il faudra faire des analyses sanguines comme preuve d’immunisation. Si ces analyses révèlent un manque d’immunité, vous devrez vous faire vacciner. 

7.  Où puis-je me faire vacciner et tester?

  • Au cabinet de votre médecin de famille
  • Dans la plupart des cliniques sans rendez-vous
  • Dans les unités rurales de santé publique de la province (sur rendez-vous seulement)
  • Au Service de santé de l’Université d’Ottawa, situé au 100, rue Marie-Curie, pièce 300 (613-564-3950)
  • Au Service de santé de Pembroke
  • À des cliniques particulières que l’organisme d’accueil pourrait vous proposer et par l’entremise des Services de santé (tenez compte des dates limites applicables à votre programme d’études).

8.  Combien coûtent les vaccins et les tests de dépistage?

Le médecin peut exiger des frais pour remplir le formulaire. Certains vaccins ne sont pas couverts par l’assurance-santé. Tous les frais sont à la charge de l’étudiante ou l’étudiant.

9. Où faut-il envoyer le dossier d’immunisation et les formulaires? Qui peut répondre à mes questions concernant l’immunisation?

      SVP veuillez vérifier la liste de contacts sur la page principale à GRSC.

10.  Qu’-est-ce qu’une « série primaire »?

On appelle habituellement « série primaire » les vaccins reçus durant la petite enfance, tels que le vaccin contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche et la polio, appelé DCT-P.

11.  Que faire si la PREUVE de la série primaire tétanos-diphtérie-polio n’est pas disponible?

Une série primaire à l'âge adulte (3 doses) doit être complétée.

12.  Je suis né avant 1970 et on croit que j’ai eu la rougeole. Est-ce suffisant comme preuve d’immunisation contre cette maladie?

Les analyses sanguines sont un moyen fiable de vérifier votre immunité. 

13.  Quelle est la différence entre la rougeole et la rubéole? Est-ce la même chose?

La rougeole et la rubéole sont deux maladies différentes. En milieu bilingue, il faut faire attention de ne pas confondre la terminologie française et anglaise.

La rougeole peut être nommée de trois façons en anglais : measles, red measles et rubeola; ce dernier terme ressemble beaucoup au mot français « rubéole », une maladie différente de la rougeole. La rubéole s’appelle German measles ou rubella en anglais.

14.  Pourquoi faut-il subir des tests sérologiques de dépistage des anticorps anti-HBs et des antigènes de surface de l’hépatite B?

Ces tests permettent de dépister les personnes déjà infectées ou immunisées, pour lesquelles le vaccin serait inutile. Les tests aident aussi à la gestion médicale et au suivi individuel des personnes déjà infectées et ils contribuent à corriger l’idée fausse qu’elles ne présentent aucun risque pour les autres.

15. Mon professionnel de la santé ou le laboratoire refuse de faire la sérologie de dépistage de l’antigène de surface. Que dois-je faire?

Il faut prendre un rendez-vous aux Services de santé de l’Université d’Ottawa (100, rue Marie-Curie, pièce 300, 613-564-3950) ou aux Services de santé Collège Algonquin (1, College Way, pièce 127, Pembroke, Ontario, 613-735-4700, poste 2748) où les médecins connaissent mieux les exigences de la Faculté des sciences de la santé et de la Faculté de médecine. Vous pouvez aussi communiquer avec la personne responsable de votre programme d’études au sein de l’équipe de la gestion du risque en stage clinique. Veuillez voir question 9 pour les coordonnées.

16.  Là d’où je viens, on ne fait pas systématiquement le dépistage de la tuberculose (test cutané à la tuberculine ou TCT). Est-ce que je peux passer une radiographie pulmonaire au lieu d’un test TCT?

Non, mais vous pouvez cependant obtenir le test de dépistage de la tuberculose une fois sur le campus. Vous devrez prendre un rendez-vous au Service de santé de l’Université d’Ottawa (100, rue Marie-Curie, pièce 300, 613-564-3950), ou au Service de santé de Pembroke où les médecins sont au courant des exigences des facultés.

17. Quand devrais-je recevoir le vaccin contre la grippe ?

Vous devez recevoir le vaccin de l’année courante pour la saison de la grippe (par exemple : si vous commencez vos études en septembre, vous pourrez recevoir le vaccin en novembre ; si vous commencez vos études en janvier, vous devez recevoir le vaccin avant l'admission). Le vaccin est fabriqué sur une base annuelle pour fournir une protection contre les souches prévus du virus de la grippe pour la saison de la grippe. Le service de santé de l’Université d’Ottawa offrira une clinique de vaccin contre la grippe au pavillon des sciences de la santé (Roger -Guindon) et sur ​​le campus de Pembroke au début de l'automne.


Retournez à la page GRSC principale.

Haut de page