CHAMPS DE RAYONNEMENT

La réglementation de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) exige que les champs de rayonnement dans les espaces occupés, à l’extérieur des lieux d’entreposage, n’excèdent pas 2,5 μSv/h. Concrètement, cela veut dire que le périmètre externe des réfrigérateurs et des salles d’entreposage ne doit pas excéder cette limite.

Des radiamètres sont utilisés pour détecter les champs de rayonnement. Toutefois, il existe plusieurs types de radiamètres, et il faut choisir l’appareil en fonction du champ de rayonnement particulier. Un examen des stocks et des déchets radioactifs des laboratoires permet de connaître le type de rayonnement et le type de radiomètre requis. Consultez la section 2,9,1, Sélection des instruments, pour choisir le radiamètre approprié.

De plus, le niveau des stocks et la quantité de déchets radioactifs sont des indicateurs de l’intensité du champ de rayonnement. Le degré d’intensité est une donnée importante : si l’examen révèle un champ de rayonnement élevé, il faut utiliser un radiamètre étalonné. Un radiamètre étalonné est un appareil qui respecte les exigences de calibration de la CCSN et qui a été étalonné au cours de la présente année. Le BGR possède quelques radiamètres étalonnés, qui peuvent être empruntés.

La radioactivité des stocks et des déchets de la plupart des laboratoires de l’Université d’Ottawa est relativement basse, et il est possible d’utiliser un radiomètre « vérifié » pour inspecter les champs de rayonnement. Un radiomètre vérifié est un appareil qui a été comparé avec un appareil étalonné, et qui est connu pour donner des résultats fiables. À noter : si les résultats obtenus à l’aide d’un appareil vérifié indiquent un champ de rayonnement élevé, proche ou supérieur à la limite de 2,5 μSv/h du CCSN, il faut réinspecter l’endroit à l’aide d’un radiamètre étalonné.

Haut de page