Efficacité des détecteurs

L’efficacité des détecteurs tient aux éléments suivants :

  1. le type (Geiger‐Müller, scintillateur à iodure de sodium, scintillateur au plastique, scintillateur proportionnel);
  2. la taille et la forme (plus la surface et le volume des appareils sont importants, plus les appareils sont sensibles);
  3. la distance par rapport à la substance radioactive;
  4. le radio‐isotope et le type de rayonnement mesuré (rayons alpha, bêta et gamma, ainsi que leur niveau d’énergie);
  5. la rétrodiffusion des rayonnements vers le détecteur (plus la surface est dense, plus il y a de diffusion);
  6. l’absorption de rayonnements par l’air et le boîtier du détecteur avant qu’ils atteignent le détecteur

Gardez à l’esprit que certains produits de désintégration peuvent interagir avec le détecteur de manière à produire des relevés inexacts.

Voici deux façons d’établir l’efficacité d’un détecteur :

  1. À l’aide de l’appareil, mesurer une source standard d’activité connue.

    Efficacité             =           (taux de comptage du détecteur – taux de comptage du rayonnement ambiant) Activité connue de la source standard

  2. S’adresser au fabricant pour connaître l’efficacité du détecteur pour les radio‐isotopes qui vous intéressent. 

Le diagramme ci‐dessous illustre les facteurs qui affectent l’efficacité des détecteurs.

The factors affecting the efficiency image

 

  1. Certains rayonnements vont directement du point P « surface » (substance radioactive) au détecteur
  2. Certains rayonnements sont rétrodiffusés du point P « surface » (substance radioactive) vers le détecteur.
  3. Certains rayonnements sont absorbés par l’enveloppe du détecteur.
  4. . La plupart des rayonnements ne sont jamais détectés.
  5. Ces rayonnements seraient mesurés si le détecteur était placé plus près du point P.
Haut de page