SURVEILLANCE DES COLIS

Tous les colis contenant des substances radioactives doivent être soumis à une surveillance de la contamination pour détecter les bris de confinement ayant pu survenir pendant le transport. Le spécialiste de la radioprotection ou le directeur adjoint, Radioprotection et biosécurité, doit être informé de tout colis endommagé ou de tout indice de fuite tel qu’un sceau brisé ou un emballage décoloré.

Surface externe du colis

Les surfaces externes des colis contenant des radio-isotopes détectables au moyen d’un moniteur de contrôle de contamination (compteur Geiger) doivent être soumises à une surveillance de la contamination, et toute anomalie telle qu’un niveau de rayonnement dépassant les indications sur l’étiquette du colis, les signes révélant un transport incorrect, toute forme de contamination, toute fuite ou toute erreur de livraison doit être signalée au responsable de la radioprotection.

Intérieur des colis ou contenants principaux

Des méthodes de surveillance directes (moniteur de contrôle de la contamination) ou indirectes (essais par frottis – CLS) doivent être appliquées à l’intérieur du colis ou au contenant principal de tous les colis contenant des substances radioactives reçus. La méthode utilisée est déterminée selon le type de radio-isotope. Tous les échantillons H-3, C-14, Ca-45 et S-35 requièrent un contrôle de la contamination indirect à l’aide d’essais par frottis et d’un compteur à scintillation liquide parce que la radiation émanant de ces radio-isotopes est trop faible pour être détectée par un moniteur de contrôle de la contamination. 

Si on détecte de la contamination, le colis en entier et, le cas échéant, toutes les surfaces et tous les emplacements ayant été en contact avec ce dernier, doivent être soumis à une surveillance de la contamination. Le confinement de la contamination, la décontamination et l’élimination doivent respecter les conditions du permis pour l’utilisation des substances nucléaires et des appareils à rayonnement. Toute fuite doit être signalée au spécialiste de la radioprotection ou au directeur adjoint, Radioprotection et biosécurité.

Les résultats de la surveillance de la contamination exprimés en Bq/cm2 (les mesures en cpm devront être converties en Bq/cm2) sont consignés sur le formulaire d’utilisation et d’élimination créé pour le nouveau radio-isotope.

Les résultats de la surveillance de la contamination des colis (à la réception/avant l’élimination) sont conservés indéfiniment.

Pour en savoir plus, consultez le document INFO-0744 de la Commission nationale de sûreté nucléaire intitulé Lignes directrices pour la manutention des colis renfermant des substances nucléaires.

Haut de page